Tirage au sort

Elle n’est jamais bien loin. La théorie du complot pointe régulièrement le bout de son nez et alimente les plus folles rumeurs. La dernière en date : la Fifa aurait truqué le Mondial 2014. C’est du moins ce qu’affirme La Celeste, un blog qui s’intéresse à l’Uruguay et qui a publié un texte intitulé « L’Argentine va gagner la Coupe du monde ». Dans cet article, le site expose les différents faits prouvant, selon lui, que la Fifa aurait truqué la compétition pour favoriser l’équipe de France et surtout l’Argentine.

1. Un tirage au sort louche

Depuis 1998, l’équipe de France a toujours eu de la chance lors du tirage au sort de la Coupe du monde. Sur les douze adversaires de poules lors des quatre dernières phases finales, les plus redoutables ont été la Suisse (en 2006) et l’Uruguay (en 2010). Avec un Michel Platini présent dans les plus hautes sphères des instances du football, la théorie du complot est aisée. Rajoutons un vice-président de la Fifa française et il n’en fallait pas plus. Le blog met ici en cause les groupes faciles dont ont hérité la France et l’Argentine. Juste après le tirage au sort, il semblait difficile de croire, vu de l’étranger, qu’une équipe aussi mal classée à l’indice FIFA et qualifiée miraculeusement en barrages, tombe dans un groupe aussi abordable. D’autant plus que dans le même temps, l’Italie tombait dans le groupe de la mort aux côtés de l’Angleterre et de l’Uruguay.

2. Des conditions climatiques clémentes

Autre chose mise en cause : le climat. Le Brésil couvre trois fuseaux horaires et plus de 4 800 km du nord au sud. De gros écarts de température se font alors sentir en fonction de l’endroit où l’on se trouve. Les conditions sont plus vivables dans le sud du pays que dans le nord qui est une région tropicale. En ce moment, c’est l’hiver au Brésil mais contrairement à chez nous, il ne fait pas entre 0 et 10 degrés. Alors qu’il ne fait que 10°C dans le sud du pays, à Porto Alegre par exemple, la température atteint les 30°C à Fortaleza sur la côte tropicale au nord-est du pays. A la chaleur, s’ajoute l’humidité tropicale, deux facteurs difficiles à gérer pour des sportifs qui n’en ont pas l’habitude. En effet le corps doit travailler beaucoup plus pour se refroidir, ce qui le fatigue plus vite. La France et l’Argentine ont échappé à ces matches quand l’Italie a dû jouer au milieu de la forêt tropicale, dans la fournaise de Manaus, mais aussi à Recife et à Natal, deux autres villes du nord, à une heure de l’après-midi.

Pour le blog, il n’y a aucun doute à avoir, l’Argentine ira en finale, face au Brésil ou à la France « un adversaire épuisé dans ce qui constituera sans doute leur premier test à moitié difficile, et l’Argentine gagnera sa troisième Coupe du monde. Pas tant grâce à ses propres capacités qu’à travers le fait que d’autres équipes ont été honteusement handicapées. »

Et d’ajouter : « Coïncidence ? Hasard du tirage au sort ? Ne me faites pas rire. C’est impossible, littéralement impossible, qu’une équipe ait autant d’avantages dans une Coupe du monde par accident  Il n’y a pas d’autre explication possible pour ce tirage qui, pour être franc, est truqué. »