Votre panier est vide  Votre compte

La Presse ivoirienne sans pitié pour Lamouchi et les joueurs

SPORT

La presse ivoirienne maudit Lamouchi et les Éléphants

 
© L'Intelligent d'Abidjan

Texte par FRANCE 24 

Dernière modification : 25/06/2014

Comme en 2006 et 2010, la Côte d'Ivoire a été éliminée, mardi, dès le premier tour du Mondial. Les médias fustigent les joueurs ivoiriens et leur entraîneur, Sabri Lamouchi, qui a annoncé sa démission après cette défaite.

La sélection nationale ivoirienne, éliminée après sa défaite (2-1) mardi 24 juin face à la Grèce, est vivement critiquée mercredi par la presse nationale. "Éléphants : la malédiction" titre "Nord -Sud". "Ils avaient une occasion en or pour sortir des poules pour la première fois en Coupe du monde, il ne suffisait que d'un nul. Nos pachydermes se sont montrés incapables d'assurer". Et il leur a manqué, selon "L'Intelligent d'Abidjan", un petit coup de pouce du destin : "Dieu n’était pas Éléphant hier". Car c'est à la dernière minute que les Grecs ont privé les Ivoiriens de leur qualification pour les huitièmes, grâce à un penalty marqué par l'attaquant grec Georgios Samaras. 

"Le Nouveau Réveil", pour sa part, évoque "la fin d'une aventure et certainement de cette génération des Drogba, Yaya Touré, certes dorée, mais certainement maudite". "La grosse désillusion, Éléphants, c'est la fin", écrit "Le Patriote". "Après avoir donné des raisons d'espérer en dominant le Japon lors du premier match, les Éléphants, ont encore trahi le peuple. Ils ont été incapables de faire sauter le verrou grec".

Sous le titre "Lamouchi élimine Les Éléphants", "Notre Voie" met en cause les choix du sélectionneur français sur les remplacements de Drogba et Gervinho dans les douze dernières minutes du match, "privant ainsi l'équipe de ses deux meilleurs attaquants". Un entraîneur d’autant plus critiqué qu’il a annoncé sa démission dans la foulée de cette défaite, en jugeant logique que son contrat avec les Ivoiriens ne soit pas prolongé.

"Que pouvait-on attendre d'un technicien qui n'avait jamais exercé auparavant", se demande Fraternité Matin, en insistant ainsi sur le fait que Lamouchi avait sa première expérience d'entraîneur avec la Côte d'Ivoire, "hormis sa petite carrière de footballeur. Il n'avait, aucune vision, aucun projet de jeu", ajoute le journal.

Avec AFP , France24 et @abidjantimes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.